Randonnée ermitage du Pic Saint Loup

< Retour à la page précédente
  Randonnées dans l'Hérault
- Clubs Randonnée
- Randonnée en VTT
- Balades à Cheval
- Rando d'Anes
- Livres / Conseils

- Randonnées Hérault
- Balade cascades de la Vis
- Balade lac du Salagou
- Balade St Guilhem le désert
- Balade du Pic Saint Loup
- Balade gorges de L'Héric
- Balade gorges de la Buèges
- Balade chapelle de Londres
- Balade à Olargues
- Balade ermitage du Pic Saint Loup
- Balade ermitage St Bauzille
- Balade l'Oppidum murviel les Montpellier
- Balade mer des rochers de Sauve
- Balade Roc pointu de St Jean de Fos
- Balade sentier botanique de la Font de St-Amans
- Promenade en train dans les Cévennes des Camisards

Nous insistons sur le fait qu'il faut toujours suivre les Gr et ne jamais au grand jamais quitter les chemins balisés, si vous vous aventurez hors des chemins conseillés, vous prennez de gros risques pour vous et les personnes qui vous accompagnent, il se peut que certaines randonnées que nous présentons aient été modifiées ou débalisées, donc nous vous proposons des balades uniquement pour vous faire une idée, il est donc préférable avant de partir de vous renseigner auprès des mairies et ou office de tourisme, si vous décidez de ne pas suivre nos conseils, nous ne pourrons pas être tenue responsable de tous problèmes éventuels.


Merci et bonne balade !


  Randonnée AU PETIT ERMITAGE DU PIC SAINT-LOUP
Le chemin s’étire tranquillement au beau milieu d’un océan de verdure alors que l’on devine déjà aisément le profil altier du pic St-Loup. Tel un vieux sage qui en a beaucoup vu, cette montagne surgissant d’on ne sait où pointe fièrement ses 658 mètres d’altitude.

Rien à voir avec l’Everest, mais tout est relatif… Car lorsqu’on l’aperçoit depuis les rivages iodés de la Grande Bleue, on ne doute pas un seul instant que ce pic presqu’esseulé du relief cévenol fut un point stratégique des plus convoités.


  Accès départ de Montpellier
De Montpellier, prendre la route D.986 en direction de St-Martin-de-Londres. Au lieu-dit « Le relais des chênes » à droite, suivre la route menant au village Cazevieilles-Pic-St-Loup. Parking à la sortie du village. Du parking, prendre le chemin très marqué qui monte à droite. Balisage blanc et rouge, puis jaune et rouge. A environ vingt minutes du sommet, au lieu-dit « Cap de la Croisette », on filera tout droit flèche blanche.
Niveau:
Balade familiale de difficulté moyenne avec une belle grimpette à l’aller et une belle descente au retour. Il faut compter deux bonnes heures pour réaliser le parcours et déguster l’exceptionnel panorama à 360°.
Recommandations:
Partir plutôt à la fraîche avec boissons et victuailles dans le sac. Chapeau et jumelles conseillés. Attention au feu !
 

histoire & légende : Les trois ermites

Depuis la nuit des temps, atteindre le sommet pour tenir ce point haut comme une place forte fut un véritable enjeu. Sa face nord sévère et vertigineuse pouvait à elle seule tenir le siège de l’armée la plus aguerrie et la plus téméraire.

Sa face méridionale est elle beaucoup plus civilisée et permet à un individu en forme de gagner l’étroite partie sommitale, rocailleuse et déserte, par un sentier de chèvres. Loin des hommes et loin du monde, cette retraite près de la voûte céleste a suscité bien des vocations d’ermite.

La légende indique
que sur cette montagne vécut l’un d’eux, un certain Loup, durant l’époque médiévale : « Ils étaient trois frères de bonne famille, l’aîné Guiral, la cadet Clair et enfin Loup le petit dernier. Hélas le destin voulut que leur amour se portât sur une même jeune fille, Anne des Ganges. Alors que les trois frères menaient combat contre les Sarrazins, une épidémie de peste s’abattit sur le pays d’Oc et la belle fut emportée par la maladie. De retour dans leur fief, les trois croisés apprirent que la belle Anne avait été ensevelie sur une haute montagne aux alentours de Ganges. Un enterrement clandestin qui donna par la suite le nom d’une montagne célèbre (le bois d’Anne) plus connue sous l’appellation de la Séranne.

Evidemment fous de chagrin les trois frères décidèrent de se retirer du monde et de vivre au sommet des trois montagnes entourant la Séranne. Le premier dans la Cévenne au mont St-Guiral, le deuxième au bord de la mer au mont St-Clair et le troisième dans quelque baume au sommet du pic St-Loup. Chaque année à la St-Jean, les trois frères faisaient un immense feu pour dire entre eux que tout allait bien. Loup édifia durant sa retraite spirituelle une petite chapelle rudimentaire qui fut détruite par le temps après sa mort… »

Sur les vestiges de cette dernière une autre fut édifiée. Elle aussi malmenée par le temps, elle a été restaurée en 1996 par un groupe de bénévoles. Un joli travail que l’on apprécie lorsqu’on débouche du sentier des charbonniers. Venant du village de Cazevieilles, il emprunte le parcours de l’ancien chemin de croix. La dernière croix, dite « Croix sommitale » fut hissée à dos d’homme au début du siècle, avec le concours des habitants de nombreux villages environnants.

A la fin des années 80, un mystérieux groupe disant appartenir au courant de pensée du « Chevalier de la Barre », exécuté pour avoir couché volontairement un calvaire au bord d’un chemin, précipita dans le vide, après l’avoir sciée, la croix du Pic ; remontée depuis, on l’aperçoit de toutes parts. Un repère qui a son importance puisque l’on dit encore : « Lorsque la croix du Pic met son chapeau (de nuages), le berger lui met son manteau ».

Accompagnateur randonnée
Cette rando peut être accompagnée par un guide dîplome d'Etat qui évoquera sur le chemin la faune, la flore, la géologie, l'écologie des garrigues  et  contes légendes locales, botaniques et medecine populaire...

Renseignements :
La Maison de la Randonnée St-Guilhem Seranne
- Contac t: HUBERT BORG
- Tel : 06 14 97 51 79

Tous droits réservés ! ©2010 leguidemontpellier.com
© Hubert Borg - © leguidemontpellier.com