Randonnée le roc pointu de Saint Jean de Fos

< Retour à la page précédente
  Randonnées dans l'Hérault
- Clubs Randonnée
- Randonnée en VTT
- Balades à Cheval
- Rando d'Anes
- Livres / Conseils

- Randonnées Hérault
- Balade cascades de la Vis
- Balade lac du Salagou
- Balade St Guilhem le désert
- Balade du Pic Saint Loup
- Balade gorges de L'Héric
- Balade gorges de la Buèges
- Balade chapelle de Londres
- Balade à Olargues
- Balade ermitage du Pic Saint Loup
- Balade ermitage St Bauzille
- Balade l'Oppidum murviel les Montpellier
- Balade mer des rochers de Sauve
- Balade Roc pointu de St Jean de Fos
- Balade sentier botanique de la Font de St-Amans
- Promenade en train dans les Cévennes des Camisards

Nous insistons sur le fait qu'il faut toujours suivre les Gr et ne jamais au grand jamais quitter les chemins balisés, si vous vous aventurez hors des chemins conseillés, vous prennez de gros risques pour vous et les personnes qui vous accompagnent, il se peut que certaines randonnées que nous présentons aient été modifiées ou débalisées, donc nous vous proposons des balades uniquement pour vous faire une idée, il est donc préférable avant de partir de vous renseigner auprès des mairies et ou office de tourisme, si vous décidez de ne pas suivre nos conseils, nous ne pourrons pas être tenue responsable de tous problèmes éventuels.


Merci et bonne balade !


  Randonnée LE ROC POINTU DE SAINT-JEAN-DE-FOS

L’Automne livre ses derniers assauts. Mais l’hiver n’est pas loin si l’on en croit le vol groupé des étourneaux qui passent furtifs au dessus de nos têtes : une balade sur un versant exposé au Sud convient bien pour une randonnée à l’abri du vent.

Pour cela rendez-vous sur le chemin qui monte au Roc Pointu, au dessus du petit village de St-Jean-De-Fos, cette bourgade qui fut l’un des centres les plus importants de la poterie de terre vernissée en pays d’Oc.

En suivant la piste forestière conduisant au sommet du plateau, on s’élève peu à peu au dessus la plaine viticole de Gignac-Aniane jusqu’à une statue de la Vierge qui marque par sa présence le sommet.

Voici alors un magnifique point de vue sur les gorges de l’Hérault.

Le sentier se faufile maintenant à travers une végétation assez dénudée. Les champs d’olivier et le maquis qui l’abritait ça et là dans la première partie de la randonnée ont disparu pour laisser place à une garrigue parfumée.

L’odeur acre d’une plante médicinale renommée, encore utilisée par des guérisseurs au début du siècle pour l’avortement « naturel » ; plus loin, l’odeur plus suave du romarin dont des milliers de plants ont colonisé une bonne partie des flancs de la colline.

On repère aussi aisément des centaines de chênes Kermes, arbres rabougris aux feuilles piquantes qui font partie de ce repeuplement naturel des zones incendiées. Car une forêt importante s’étendait ici sur le plateau.

Et les incendies ne sont pas seuls responsables de sa disparition. Il faut savoir que jusqu’en 1914, le village de St-Jean-De-Fos qui était donc réputé pour ses potiers et leur tour de main, avait d’énormes besoins en bois pour chauffer les grands fours circulaires. Les bûcherons de l’époque, les «bouscaires » ou « bouscatiers » n’y allaient pas de main morte et l’homogénéité de la forêt originelle en a pris assez vite un sérieux coup…


  Accès départ de Montpellier

A partir de Montpellier, prendre la N.109 jusqu’à Gignac, puis la D.32 jusqu’à Aniane. De là poursuivez jusqu’au pont du Diable par la D.27. Suivre la direction Montpeyroux en traversant le pont à la sortie du village de St-Jean-De-Fos, repérer le calvaire et à proximité garez votre véhicule. Suivre ensuite à pied la piste qui conduit en direction de la maison forestière des Plos. On l’abandonne dans une épingle très marquée et repérable par un chemin barré d’une grosse chaîne que l’on franchit pour lui préférer une autre piste à droite conduisant rapidement au sommet du roc en suivant la courbe de niveau. Joli panorama à hauteur du relais TDF.

Niveau:
Balade de niveau facile, avec une petite grimpette à l’aller. (A-R 2 heures)
Attention au feu.

Trompettes des ténèbres

Le chemin continue de monter et on aperçoit bien vite la statue de la Vierge qui se détache près de l’arête du fameux roc. Cette « Dame du Roc Pointu » comme on aime la nommer, fut édifiée en 1950 mais le lieu était déjà célèbre bien avant cette récente installation.

Une ancienne coutume voulait en effet que le Vendredi Saint, lors de l’office des ténèbres, l’on soufflât dans des trompettes d’argile réalisées par les potiers. Le son strident qui sortait de cet instrument assez primitif se rapprochait du gémissement, de la plainte, comme pour s’associer à la tristesse évoquée par la mort du Christ.

Ces trompettes des ténèbres ou « trouines » étaient brisées au Roc Pointu.

Après trois jours de silence observé par les cloches du village, les clarines annonçaient dans toute la région la fin de l’évènement.
Ce rite a cessé au lendemain de la guerre de 14-18, faute de potiers. Mais depuis quelques années, un atelier de poterie ancienne a vu le jour et il se pourrait bien qu’il permette de renouer avec cette tradition.



Accompagnateur randonnée
Cette rando peut être accompagnée par un guide dîplome d'Etat qui évoquera sur le chemin la faune, la flore, la géologie, l'écologie des garrigues  et  contes légendes locales, botaniques et medecine populaire...

Renseignements :
La Maison de la Randonnée St-Guilhem Seranne
- Contac t: HUBERT BORG
- Tel : 06 14 97 51 79

Tous droits réservés ! ©2010 leguidemontpellier.com
© Hubert Borg - © leguidemontpellier.com