Randonnée à Olargues l'ancienne

< Retour à la page précédente
  Randonnées dans l'Hérault
- Clubs Randonnée
- Randonnée en VTT
- Balades à Cheval
- Rando d'Anes
- Livres / Conseils

- Randonnées Hérault
- Balade cascades de la Vis
- Balade lac du Salagou
- Balade St Guilhem le désert
- Balade du Pic Saint Loup
- Balade gorges de L'Héric
- Balade gorges de la Buèges
- Balade chapelle de Londres
- Balade à Olargues
- Balade ermitage du Pic Saint Loup
- Balade ermitage St Bauzille
- Balade l'Oppidum murviel les Montpellier
- Balade mer des rochers de Sauve
- Balade Roc pointu de St Jean de Fos
- Balade sentier botanique de la Font de St-Amans
- Promenade en train dans les Cévennes des Camisards

Nous insistons sur le fait qu'il faut toujours suivre les Gr et ne jamais au grand jamais quitter les chemins balisés, si vous vous aventurez hors des chemins conseillés, vous prennez de gros risques pour vous et les personnes qui vous accompagnent, il se peut que certaines randonnées que nous présentons aient été modifiées ou débalisées, donc nous vous proposons des balades uniquement pour vous faire une idée, il est donc préférable avant de partir de vous renseigner auprès des mairies et ou office de tourisme, si vous décidez de ne pas suivre nos conseils, nous ne pourrons pas être tenue responsable de tous problèmes éventuels.


Merci et bonne balade !


  Randonnée A OLARGUES L’ANCIENNE

Connaissez-vous le charme discret, mais au combien pénétrant du pays des mouflons ?
Ici, tout vous invite à la rêverie, entre cascade d’eau claire, forêt de châtaigniers centenaires ou encore, précipices vertigineux qui rappellent en quelque sorte des allures des pics alpins.

Région fabuleuse, riche des couleurs de la vie rurale, le massif du Caroux se présente comme un merveilleux château d’eau, une denrée rare, ici en pays d’Oc. Aussi, les anciens n’ont pas hésité à descendre dans ces vallées taillées depuis la nuit des temps, par des ruisseaux et des rivières tumultueuses. Des villages ont vu le jour, ça et là, au détour de quelques méandres verdoyants, refuges de la bonne terre, si propice pour les cultures en traversiers.

Parmi les plus attachantes de ces cités agrestes des vallées de l’Orb et du Jaur, voici Olargues-la-Belle. Toutes ces vieilles pierres nous apportent un besoin d’affection nouvelle. Ne sont-elles pas un site humain privilégié entre le passé de cet endroit ancien et nous ?

Des anciennes bâtisses de pierres schisteuses semblent faire partie de la montagne. Leur pittoresque antiquité revêt un charme étrange que vient renforcer la présence certaine de l’usage des voûtes arrondies. La carence de bois d’œuvre, l’habitude médiévale de l’architecture romane de la voûte en plein cintre, explique à elle seule toutes les arches d’arcades de ponts qui ont été multipliées comme à plaisir dans la contrée.

Parmi les ponts, il faut signaler la présence du célèbre pont du Diable d’Olargues, datant du 13ème siècle. Pour qui possède un œil observateur, il ne sera pas difficile de distinguer des fragments importants d’une ancienne muraille qui devaient encercler le village.

C’était sans doute durant l’époque troublée où des pillards, qu’ils fussent routiers ou seigneurs détrousseurs, menaçaient l’espace d’un instant la paix des populations paysannes et les plongeaient alors dans une grande misère.


  Accès départ de Montpellier

De Montpellier, empruntez l’autoroute A9 jusqu’à Béziers, sortie ouest. Suivre alors la N112 jusqu’à Saint-Chinian, puis la D20 jusqu’à Cessenon. De là, se rendre à Veuissan par la D14. Olargues se situe sur la D908 direction Saint-Pons.

Niveau:
Balade familiale et facile nécessitant 2 heures pour faire le tour du lieu. A voir le Castellas, le village perché, l’église paroissiale, la chapelle rurale de Saint-Martin-de-Œufs, exposition géologique à l’Office de tourisme du village et, bien sûr, le pont du Diable.


Recommandations:
Ce site est sous votre haute protection. Soyez discret, le village est toujours habité.

L’église demeure

Voilà pourquoi, lorsque la Révolution française arriva aux portes de ce village, les habitants se libérèrent d’une haine accumulée depuis des siècles et sans doute transmise de génération en génération. Une légende nous rapporte des faits que peut-être l’inconscient collectif a légèrement exagérés. Quoiqu’il en soit, les évènements ainsi évoqués ont sans doute existé.

On se souvient qu’en l’an 1793 s’était déroulée une affreuse période de l’histoire révolutionnaire du pays occitan. Sept prêtres de Montpellier, fuyant devant l’intolérance révolutionnaire, s’échappaient du pays par quelques chemins détournés, et cela afin de rejoindre la route d’Espagne. Préférant l’axe des Piémonts, non loin de la montagne du Caroux, ces infortunés voyageurs, en proie à la terreur, entrèrent, de nuit, dans le village d’Olargues pour changer d’équipage.

Alors que le cocher semblait être sur le point de repartir, manant en guenille surgit de l’ombre comme un beau diable. Un rapide coup d’œil dans la voiture, et voici que le gueux hurle à s’en casser la voix : «Là, là sept calotins, des calotins, citoyens comme je vous vois, des calotins plein la carriole ».

Aussitôt, le village baigné dans la quiétude jusqu’ici, est investi par une foule en colère. Comment, des curés chez nous, alors que la révolution fait rage ? On nous provoque ! On veut nous humilier. Les hommes à la soutane sont soustraits in extremis à la colère du petit peuple. Le maire arrive à enfermer « les sept valets de Rome » pour sauvegarder leur vie. Mais pas pour longtemps.

Au petit jour, une poignée d’excités donnent l’assaut à la mairie. Les lieutenants de Dieu sont alors massacrés à coups de pierre et de gourdins. Leurs dépouilles furent ensuite jetées du haut du pont du Diable, dans la liesse républicaine. Tout un symbole.

Malgré cette regrettable affaire, comme disait Napoléon : « Les peuples passent, les trônes s’écroulent, mais l’Eglise demeure »…




Accompagnateur randonnée
Cette rando peut être accompagnée par un guide dîplome d'Etat qui évoquera sur le chemin la faune, la flore, la géologie, l'écologie des garrigues  et  contes légendes locales, botaniques et medecine populaire...

Renseignements :
La Maison de la Randonnée St-Guilhem Seranne
- Contac t: HUBERT BORG
- Tel : 06 14 97 51 79

Tous droits réservés ! ©2010 leguidemontpellier.com
© Hubert Borg - © leguidemontpellier.com